fr nl en

Résultats et commentaires Criterium International 2010

RESULTATS ET COMMENTAIRES

En ce mercredi de vacances de pâques, l’on se retrouve pour faire le Critérium International chez nos hôtes Florence et Jean-Christophe à 16h30.

Arrivé peu avant Frans, j’aide à la préparation du plateau et des coureurs.

Effectivement, mine de rien, il y a pas mal à préparer. Jean-Christophe préparant l’ordinateur pour les classements.

Le monde commence à venir et c’est finalement à 7 que nous allons faire cette épreuve de 3 étapes au départ de Porto Vecchio en Corse, à savoir :

Frans avec  les Rabobank (Menchov, Weenig, Nuyens)

Jean-Christophe avec les Discovery-Channel (Armstrong, Horner, Steegmans)

Nicolas avec les Saxo-Bank (F.Schleck, Rasmussen, B.Cooke)

Marc avec les Liquigaz (Basso, Bennati, Pellizotti)

Pascal avec les Euskatel (Sanchez, Rodriguez, Gomez Marchante)

Luc avec les Crédit Agricole (Efimkim, Nocentini, Valjavec)

Denis avec les Astana (Contador, Vinokourov, Pereiro)
 
 

Cette première étape au départ de Porto-Veccio nous conduit directement vers une arrivée en altitude à savoir le Col de l’Ospedale. Pour une entrée en matière, c’est une entrée. L’étape semble très dure en regardant le profil. Et pourtant, en  y regardant de plus près, seul les 10 dernier km sont difficiles.

L’ensemble des managers sauf Pascal et Denis aligne un leader, un rouleur et un sprinter. Les deux précités, alignent deux leaders. Nous allons voir qui avait raison.


Etape 1

Dés le départ,

Valjavec (Luc) et B.Cooke (Nicolas) sortent du peloton.

Au 20ème km, Valjavec se relève et laisse donc Baden Cooke seul devant.


L’australien creuse vite l’écart sur ses routes de bord de mer et ce dans un paysage splendide. L’écart est 1’20 au km 40.

Derrière Valjavec ressort et se trouve en chasse-patate à 30 sec devançant le peloton de 30 sec également. Les Crédit Agricole de Luc  emmènent  le peloton avec  Nocentini . Valjavec repris au km 60, repart aux 70, puis repris au km 80, repart au km 90, puis finalement est repris par le peloton. A chaque tentative, le Slovène ne prenant guère plus qu’une trentaine de sec d’avance, ne parvenant pas à revenir sur l’australien de tête qui lui non plus ne parvient pas à creuser davantage l’écart qui est de 1’10 au km 100.


Il commence à essoufler de coureur de Nicolas, l’écart diminue, 50 sec au 110 km, puis 40 au 120 km dans l’ascension du 3 ème col ,

30 sec au km130 sur un peloton très étiré. Et finalement il est repris par Nocentini et puis par le peloton au km 150 en haut du 4ème col de la journée. Dans la descente, regroupement général et c’est un peloton extrêmement allongé qui débute la dernière ascension.

Dés les premiers km, le peloton explose littéralement et cela va très vite. Les Discovery-Channel et les Astana sont très mal placés en queue de peloton. Ce col est terriblement difficile, certes court, mais les pourcentages sont énormes.

Devant les plus forts se nomment Gomez-Marchante (Pascal), Basso (Marc), Nocentini et Efimkim (Luc), ainsi que Baden Cooke qui s’accrochent courageusement. Ce groupe des 5 représente le peloton tellement les autres sont dispersés derrière. Baden Cooke est lui aussi décroché. Ils sont 3 impériaux qui  arrivent au sommet.

C’est Gomez Marchante (Pascal) qui s’impose devant l’italien Basso et le Russe Efimkim (Luc).

Belle bagarre. Derrière, c’est la débandade la plus complète. Le classement ci-après en dit long à ce sujet.

Classement de l'étape

1.Gomez Marchante (Pascal)
2. Basso m.t.
3. Efimkim
4. B.Cooke à 1’30
5. Nocentini
6. Menchov à 2’15
7. F.Schleck à 2’30
8. Bennati à 2’45
9. Rodriguez à 3’15
10. Nuyens à 3’30
11. Rasmussen
12. Pereiro à 4’
13. Vinokourov à 4’15
14. Pellizotti
15. Valjavec à 5’
16. Sanchez à 5’30
17. Horner
18. Contador à 6’30
19. Armstrong à 7’
20. Steegmans
21. Weenig à 7’45

 



Etape 2

La deuxième étape est relativement plate et courte. Tout devrait s’acheminer vers un sprint. Rien n’en fut, voyez plutôt.

Dés le départ, le peloton est nerveux, très nerveux même. Au 10ème km, Weenig (Frans), Valjavec (Luc) et Cooke (Nicolas) s’échappent et comptent 20 sec sur le peloton, mais sont rejoints quelque temps après.

Ensuite c’est au tour de Peireiro (Denis), Horner (Jean-Christophe), encore Cooke (Nicolas) et le maillot jaune en personne à savoir Gomez Marchante (Pascal) qui contrôle bien la course. Mais le peloton est sur leurs talons. Le regroupement est généralisé dès le 30ème km.

Ces escarmouches passées, le maillot jaune de Pascal  parade en tête du peloton jusqu’au 50ème km. C’est dangereux de se mettre en danger. Ce n’est pas à lui de mener le peloton.

Cela dit, Attaque de Peireiro (Denis) au 60ème km, Rasmussen (Nicolas) tente de contre attaquer à 20 sec.


 

Celui-ci est reprit. Le peloton se trouve à 40 sec de l’espagnol. Au 70ème km.

En tête du peloton, le maillot jaune tombe suite à un rond point, toujours de plus en plus nombreux et dangereux. Les voitures s’arrêtent, les secours viennent. C’est sans conséquence au niveau santé, mais inquiétant pour la course de celui-ci. Ses équipiers sont loin.

D’autant plus loin qu’une bordure se produit au plus mauvais moment pour lui.

Pendant ce temps, devant  Peireiro continue et le peloton s’est scindé en deux. Dans le premier, celui de Basso se trouve à seulement à 10 sec de l’espagnol de Denis et le peloton maillot jaune celui de Gomez Marchante déjà  à 40 sec.

Basso (Marc) est d’ores et déjà maillot jaune virtuel.

Au km 100, Peireiro a du mal de creuser l’écart. Seulement 20 sec après tant de km, c’est peu. Derrière lui, le peloton de Basso fonce à toute allure voulant distancer  le maillot jaune et cela réussit car l’écart est de 1’40.

20 kilomètres plus tard soit au 120 ème,

 le maillot vert Baden Cooke (Nicolas), sort du peloton et rejoint Peireiro (Denis)
Les deux comptent maintenant 1’20 sur le peloton Basso.
.

Pour le maillot jaune, c’est la catastrophe. Il est seul à mener son groupe et il vogue maintenant à 2’40. Une mauvaise journée pour Gomez Marchante (Pascal).

Au km 130, Nocentini (Luc) tente de sortir et se met en chasse patate à 50 sec. Le peloton à 1’20.  Le maillot  jaune à 2’50.

A l’approche des 10 derniers km, Baden Cooke attaque et lâche Peireiro. Celui-ci  ayant  refusé  de collaborer avec l’australien.

Plus rien ne viendra  perturber  la victoire de Baden Cooke, et le calvaire du maillot jaune se poursuit à plus de 3' maintenant d’après nos dernières informations.

Classement de l'étape

1.Baden Cooke (Nicolas)
2. Pereiro à 20 s
3. Nocentini à 50
4. Weenig à 1’10
5. Rodriguez et le peloton
.
18. Steegmans à 2’20
19. Armstrong
20. Gomez Marchant (Maillot jaune) à 3’20
21. Contador à 4’



Etape 3 Contre la montre

La troisième étape est déterminante, car le maillot jaune est sur les épaule de Basso (Marc) qui est ex-equo avec Efimkim (Luc) par le simple fait d’une place. Le tout dans le même temps et les mêmes points.

C’est donc à l’inverse du classement général que se lancent les coureurs dans ce contre la montre. C’est à Contador de s’élancer. Eh oui, Contador, le dernier, chose peu coutumière. Il réalise un temps moyen de 7’50.

Sttegmans,  légèrement  mieux, Armstrong pire confirmant au besoin sa  méforme.

Sanchez avec  7’ prend  le commandement provisoire, avant que Vinokourov  pulvérise le temps en 6’10.

Pellizotti  se fait attendre…., attendre ….et attendre ….encore sur la ligne d’arrivée pour finalement faire le plus mauvais temps à savoir 12’10.

Certes Rodriguez fait moins de 7', mais c’est la fusée Menchov qui fait exploser les chronos  par un 5’40. Fantastique.

La lutte entre Basso, Efimkim, sans oublier Cooke à 20 sec seulement et plus loin Nocentini à 1’10 débute,
le  dernier cité  n’est pas dans le tempo et très tôt, il jette l’éponge et son temps de  8’40 le prouve.

Très tôt aussi, épuisé l’excellent Baden Cooke craque littéralement et a vraiment de la peine de finir avec un lamentable temps de 11’30.

Reste maintenant le  match entre le Russe de Luc et l’italien de Marc.

Certes son temps n’est pas fameux et bien loin de Menchov, mais il est de 30 secondes  inférieur au Russe. C’est donc Yvan Basso (Marc qui s’impose ici en Corse). C’est  de  bon  augure  pour le prochain Giro.  Bravo à lui. Super Marc.

Classement de l'étape

1.Menchov (Frans)
2. Vinokourov à 30 sec
3. Rodriguez à 1'
4 ex. Sanchez à 1'20
F.Schleck
6. Weenig à 1'40
7. Steegmans à 1'50
8 ex. Contador à 2'10
Gomez Marchante
Basso
11. Armstrong à 2'20
12. Efimkim à 2'40
13. Nocentini à 3'
14. Bennati à 3'20
15. Rasmussen à 3'30
16. Valjavec à 4'
17. Nuyens à 4'50
18. Peireiro à 5'
19. Horner à 5'10
20. B.Cooke à 5'50
21. Pellizotti à 6'30

 


CLASSEMENT FINAL :

1. BASSO (Marc)  Liquigas 60 pts (UCIM)

2. Menchov (Frans) Rabobank  à 5 "  35 pts (UCIM)
3. Efimkim (Luc) à 30 " CA  20 pts (UCIM)

4. F.Schleck (Nicolas) Saxo-Bank à  1'40  10 pts (UCIM)
5. Nocentini (Luc) CA  à 2' 5 pts (UCIM)
6. Rodriguez à 2'05
7. Gomez Marchante à 2'10
8. Vinokourov à 2'35
9. Bennati à 3'55
10. B.Cooke à 4'
11. Sanchez à 4'40
12. Rasmussen à 4'50
13. Peireiro à 6''
14. Nuyens à 6'10
15. Valjavec à 6'50
16. Weenig à 7'15
17. Steegmans à 7'50
18. Armstrong à 8'20
19. Horner à 8'30
20. Pellizotti à 8'35
21. Contador à 9'20

Victoire d'étape :
Etape 1 : Gomez-Marchante (Pascal) 10 pts (UCIM)
Etape 2 : B.Cooke (Nicolas) 10 pts (UCIM)
Etape 3 : Menchov (Frans) 10 pts (UCIM)

Maillot vert :
1. B.Cooke (Nicolas) 8 pts 30 pts (UCIM)
2. Pereiro (Denis) 7 pts 20 pts (UCIM)
3. Nocentini Luc) 3 pts 10 pts (UCIM)

Maillot blanc à pois rouges
1. B.Cooke (Nicolas) 17 pts 30 pts (UCIM)
2. Nocentini (Luc) 12 pts 20 pts (UCIM)
3. Basso (Marc) 8 pts 10 pts (UCIM)

Total Points obtenus UCIM

Nicolas : 80
Marc : 70
Luc : 55
Frans : 45
Denis : 20
Pascal : 10
Jean-Christophe: 0

ABANDONS : Aucun


Merci à tous et à bientôt.
Denis

Panier
votre panier contient 0 article
Prix total: 0.00 €
Espace Membre
Email:

Mot de passe
Vuelta 2018
C’est le troisième et dernier grand tour de la saison qui se c...

G.P de Wallonie, G.P.du Pièmont et Paris-Troyes 2018
En ce jeudi 4 octobre 2018 vers 19 h après de rude travaux, à...